CLUB
AUTO MOTO RÉTRO
CHARTRES

Club affilié à la FFVE sous le numéro 458
Menu    
Sortie d'Automne
16/10/2022
Texte  : LCar/
photos : LCar/

 

 

     Le jour se lève lorsque nous rejoignons Jacky pour une balade sur les routes du Perche ornais.


     


     Après une 1h30 de route, premier arrêt pour la traditionnelle pause-café dans un chemin en bordure de la route.


     



     Puis direction Nocé (Orne) pour notre première visite de la journée, le manoir de Courboyer. Nous sommes attendus par une charmante et compétente guide qui nous retrace l’histoire de ce merveilleux site. Ce manoir comporte 5 niveaux ce qui le classe parmi les plus hauts manoirs du Perche.

      Le manoir, habité par le Seigneur, est le siège social d’un domaine agricole. D’une surface plus petite qu’un château qui lui sert à la défense du site. Généralement un pigeonnier et une chapelle font partie du décor.

     Ici à Courboyer la chapelle  "Notre-Dame de la Pitié"  a été détruite en 1947 et son emplacement est symbolisé par une centaine de hêtres qui en marquent le volume. Peut-être sera-t-elle reconstruite un jour.


     

     


     Pour terminer la visite, une petite promenade dans une partie du parc, et nous rejoignons Bellême où un copieux déjeuner nous attend au restaurant « La Dinette Gourmande ». A noter la célérité du personnel pour son service qui nous a permis de respecter nos horaires.


     


    

     Ensuite direction Saint-Cyr-la-Rosière pour les visites libres de l’Ecomusée du Perche et le prieuré de Sainte-Gauburge.

     Un prieuré est un établissement monastique qui dépend d’une Abbaye. Il est habité et géré par des moines sous autorité d’un prieur. Le prieuré est à la fois un lieu de prières et une exploitation agricole. Les moines gèrent l’ensemble des terres qui en dépendent. Les revenus qu’ils en tirent reviennent à leur abbaye.

     Fondé en 1006 par les Seigneurs de Bellême, le prieuré de Saint-Gauburge devient dépendance de l’Abbaye Royale de Saint-Denis-en-France vers 1124. En 1791, les biens du prieuré sont vendus comme Biens Nationaux. Les bâtiments conventuels sont transformés en ferme. Ce prieuré est le siège d’une exploitation jusqu’en 1993. A cette date, le Conseil Général de l’Orne met à disposition de l’écomusée du Perche l’ensemble des bâtiments afin qu’il soit ouvert aux visiteurs.

      L'écomusée est une institution culturelle assurant, d'une manière permanente, sur un territoire donné, avec la participation de la population, les fonctions de recherche, conservation, présentation, mise en valeur d'un ensemble de biens naturels et culturels, représentatifs d'un milieu et des modes de vie qui s'y succèdent.

     Depuis 1972, le musée collecte témoignages, objets et documents qui retracent l'histoire des hommes et des femmes du pays.


     

     

     


     


    

     L’après-midi s’achève et il est grand temps de reprendre la route du retour avec une halte à Courville pour un au-revoir et se donner rendez-vous pour la prochaine sortie le 20 novembre.


     



     Un grand merci à Jacky pour cette agréalne journée.